Raid Flying Avent’Hure:

Sur deux jours, quatre tortues ont enchainé VTT'O, CO, Bike and run, kayak'O, franchissements et tirs sur une distance d'environ 160km.
70 équipes ont pris le départ de ce raid, les vainqueurs sont crédités d'un chrono de 10h52'21"

Dans la suite de l'article, les résultats et les commentaires des Tortues.

Les résultats des tortues

7e absolu raid les naka-naka (Philippe Lacheumette / Christophe GES) en 11h56'44'"
48e ASVTT Boïenne les Naka Naka encore (Cyril Melot / Emmanuel Pochet) en 18h26'18"
53e AS VTT Boïenne NAKA NAKA aussi (Jérôme Wartel / Xavier Deligey)  en 19h53'03"

Lien vers les classement général,  du samedi et du dimanche

Les Commentaires

Emmanuel:

Le samedi fut une journée avec pas mal de course à pied en orientation, recherche de balises etc... et j'ai bien aimé.
La première, autour d'un petit manoir ressemblait plus à une bataille de sangliers cherchant la même chataîgne qu'à une CO mais bon avec l'excitation on se prend vite au jeu, une fois les premières piqûres d'orties passées.

En suivant on s'est retrouvé dans un vrai château fort du moyen âge avec douve, pont-levis, tours (au moins 7 je suis allé dans toutes), créneaux, meutrières à courir d'un côté de l'autre, monter les escaliers, les descendre, les remonter à rechercher des balises dans tous les coins, tout ça pendant plus d'une bonne heure. A près de cent coureurs dans les escaliers en colimaçon je vous explique pas la cohue. Par contre tu ressort de là avec un total respect pour Passepartout de Fort Boyard.

Après une nouvelle CO de 6 km plus un bike and run, optionnel, mais tiens tant qu'à y être on va pas quand même rater l'occasion de s'en faire un petit, j'ai testé la micro CO en ville, à Niort je crois bien, mais à ce moment là je suivais plus trop. Je ne sais si les gens du coin sont habitués à ce genre de spectacle mais imaginez, des dizaines de coureurs dispersés dans tous les coins d'un petit parc en train de farfouiller derrière les bancs, soulever les plumes des canards, tout ça à fond bien sûr puisqu'il fallait faire un certain nombre de balises en un temps limité.

Je vous passe les intermèdes VTT, à essayer tant bien que mal de recoller à mon coéquipier, la fusée précédemment évoquée, pour arriver à l'apothéose du week-end: la CO de nuit.

Départ 22h/22h30, il devait faire un petit 10°C, mais bon à essayer de suivre les naka-nakas j'ai vite chopé très chaud. Et là pour moi ça été le viêtnam : je savais absolument plus où on était, on courait à fond, à droite, à gauche, dans les labours, dans les orties, dans les ronces, devant Christophe faisait parfois des roulés boulés (surement pour éviter des tirs ennemis ou choper des balises planquées dans des terriers de lapins), ils m'ont fait traverser des canaux d'eau croupie, à remonter sur l'autre côté en s'accrochant aux orties , retraverser le même canal dans l'autre sens parce que c'était pas la bonne direction, escalader des barbelés. On a cru perdre Xavier qui s'est enfoncé jusqu'aux épaules à moitié dans de l'eau et de la vase, un moment inoubliable ........... Et vers le 17ème fossé (ou le 20ème?) mon genou a dit stop je veux plus et ça été le retour en marchant et en boitant.

Après s'être couché vers 1h sans se laver et en sentant bon la vase du marais poitevin, le matin s'annonçait sous des sombres auspices (surtout vers 6h30). Mais bon, finalement après un tour de chauffe de 2km en boitillant j'ai pu enquillé le VTT avec toujours devant moi ma fusée/ mon coéquipier essayant de rattraper à toute force le temps de pénalités dû aux balises ratées de la nuit (il supportait pas de voir devant lui des groupes de concurrents, il fallait à tout prix qu'il les double).

Le dimanche matin fut plutôt sympa avec une CO en canoë dans le marais poitevin et surtout, surtout une arrivée finale, après, coutume oblige, avoir fait un petit train de VTT à fond sur les chemin de halage bien herbeux à quatre, à surtout essayer de pas perdre la roue de ceux qui étaient devant moi: aaahhhh c'était fini

L'organisation et les bénévoles étaient très sympas, le repas de clôture bon (ce qui est rare) et la bière extraordinaire.

Maintenant je vais essayer de répuérer mon genoux qui fait crouicrouic quand je le plie.

Jérôme:

Manu vous a bien résumé le raid, pour une première sur un raid si long et avec de l'orientation Il a été formidable. Pour ma part avec Xavier, je n'ai pas resisté au premier trail d'échauffement. j'ai bien cru que le raid était plié au bout de 5mn. Très grosse douleur sous la plante du pied droit et impossible de courir. Donc avec Xavier nous avons fait notre possible à pied et à fond en VTT. Donc si vous avez vu notre Tracker à l'arret c'est normal, j'ai passé pas de temps à faire soigner mon pied. Et le dimanche je n'ai pas pu courir, juste pédaler et pagayer.

 

ASVTT Boïenne au Raid Flying Avent'Hure

Connexion

Copyright ASVTT Boïenne 2013. Tous droits réservés.

Conformément à la loi, si vous désirez que des données personelles

n'apparaissent plus sur ce site, veuillez nous en faire part

Pour nous contacter