Raid des grands lacs à BISCARROSSE (40)

Compte rendu

Stéphane Travaux

Ce raid des grands lacs est une 1ère édition. C’est Frédéric C., orienteur et raideur Biscarrossais qui l’organise, avec le soutien du Bono (club d’orientation de Bisca). Il y a un parcours long, sur lequel nos deux équipes de tortues sont engagées parmi 51 équipes et un parcours découverte un peu plus court qui réunit 29 équipes.

Ce raid promet d’être très rythmé, avec 9 sections à enchaîner sur environ 60 km, tout en orientation, selon à peu près tous les supports possibles : carte IOF, carte IGN, road book conventionnel, road book photo, vue aérienne. C’est donc un raid à dominante orientation, élaboré par un orienteur, qui s’annonce par conséquent assez technique et il va falloir être vigilent pour éviter les erreurs et ne pas prendre trop de pénalités.

A noter que chacun des deux concurrents dispose d’une carte, ainsi les deux membres de l’équipe peuvent orienter, ce qui est un très bon point de la part de l'organisateur.

Rapide briefing, puis le départ est donné à 10h00 depuis la rose des vents de l’esplanade de Biscarrosse Plage.

Section 1 – Trail 3 km :
C’est parti pour un petit trail de 3 km sur la plage, sur un rythme de 12-13 km/h, afin d’étirer le peloton. On arrive à trouver de bons appuis sur le sable dur, la météo est parfaite, avec un beau ciel bleu et pas trop chaud, les sensations sont bonnes, ce raid s’annonce au top. Retour sur l’esplanade où on récupère les vélos.

Section 2 – VTT suivi itinéraire 6,6 km :
Petite section VTT en suivi d’itinéraire sur carte IOF, 2 balises à pointer. On se suit, pas de difficulté particulière, section bouclée en 25’.

Section 3 – CO Score n°1 (4 km) :
On pose les vélos, on récupère nos cartes pour une CO au score sur carte IOF au 1/10000.

Le principe est simple : 9 balises à pointer en 30 minutes max. 1 balise non pointée = 10’ de pénalité et 1’ de dépassement = 10’ de pénalité également.

A ce moment-là, on est encore en groupe et la recherche de balises est plutôt collective, ce qui nous permet d’en pointer 8 sans aller au-delà des 30 minutes, sauf pour Défi Outdoor qui dépasse d’une minute. On laisse volontairement la balise n°90 qui est un peu excentrée et donc pas très rentable. Mais les équipes les plus expertes en orientation iront la chercher sans difficulté.

Section 4 – VTT’O type road-book photo (8,5 km - 23') :
On reprend les vélos pour une épreuve consistant à suivre son chemin à partir de vignettes photos numérotées de 1 à 30 représentants des points singuliers du trajet (virages, croisement, tronc d’arbre…) et indiquant les distances à parcourir. Pas de difficulté particulière, sinon qu’il faut être vigilant puisque parfois, 2 vignettes sont espacées de seulement 30 mètres, donc il ne faut pas dépasser.

Section 5 – Canoë en CO sur vue aérienne (4 km – 40’) :
On pose les vélos à environ 1 km après port Maguide, on nous remet nos 2 cartes étanches et on monte dans le canoë. On rame en direction de la baie d'Ispe où 4 balises sont à pointer. Comme j’ai été un peu long à la transition, je n’ai pas pris le temps de regarder la carte, c’est donc Cédric qui dirige le canoë, depuis l’arrière. On pointe la 1ère balise qu’on trouve sur notre chemin, soit la n°98… et là, Cédric s’aperçoit que l’ordre de pointage est imposé. C’est écrit en gros en rouge sur la carte, mais quand on a la tête dans le guidon, ça ne crève pas les yeux. Et quelques équipes, dont 2 équipes des Naka et Défi Outdoor en feront les frais. Soit dans le pire des cas, 1h00 de pénalité. Ca plombe le chrono !

Il fallait d’abord pointer la 96 qui se trouve sur la rive d’en face, puis la 97 en suivant, revenir sur la 98 qui est à l’entrée de la baie, puis revenir dans la baie pour pointer la 99 et repasser devant (ou derrière, à travers la végétation aquatique) la 96 pour sortir de la baie et repartir.


Section 6 – Bike & Run sur carte IGN dans les lotissements autour du Golf de Maguide (8 km – 39’) :
De retour du canoë, on prend un vélo pour deux, il y a 4 balises à pointer. Pas de difficultés particulières, sinon que c’est un peu vallonné. Mais comme c’est sur du bitume, ça roule bien et les balises ne sont pas techniques, même si j’en ai vu qui jardinaient au mauvais endroit. 

Section 7 – VTT sur carte au 1/20000 type Google maps (9 km - 46’) :
On prend le 2ème vélo, pour une section VTT en forêt, avec une carte de type Google maps assez simplistes. Là, je me dis qu’il ne vaut mieux pas prendre de risque, Cédric est du même avis, et on prend l’option de rouler sur des grands axes rectilignes qui nous mèneront jusqu’à une 1ère balise, la n°104. Ce n’était peut-être pas l’itinéraire le plus rapide car pas toujours très roulant, mais probablement l’un des plus fiables. Ensuite, balises 105 puis 106, pas de difficultés sinon que parfois, le sable nous oblige à poser le pied, mais ça, on a l’habitude.

Puis on arrive sur la 8ème section, où une 2ème CO au score nous attend. Il est 13h54, soit presque 4 heures d’effort, la tête dans le guidon, on a plutôt bien tourné car on est en 11ème position (hors pénalité de 10’ suite à la 1ère CO au score).

Section 8 - CO Score n°2 (4,6 km – 35’, cherchez l’erreur !) :

Le principe est le même : 8 balises à pointer en 30 minutes max. avec 10’ de pénalité pour toute balise non pointée ou par minute de dépassement. A la différence près, que cette fois-ci, les concurrents d’une même équipes se séparent. Cédric part avec une carte IOF à poinçonner (5 ou 6 postes, je ne sais plus) et moi je pars avec le doigt électronique pour les 8 postes. A ce moment-là, il y a assez peu d’équipes sur cette section, et les recherches sont plutôt individuelles.

Je pointe les 3 premières assez rapidement, la 4ème (bac à résine) un peu moins, mais ça va encore. Je sors de la 4ème, court un peu vite et me loupe un croisement, marche arrière, 3’ de perdues, je pointe la 110, la 109 puis la 108 sans trop perdre de temps. Lorsque je pointe la 108, il est 14h21, il me reste donc 3’ pour revenir au point de départ qui se trouve exactement à 1 km à vol d’oiseau à travers la végétation... c'est chaud bouillant... Donc je pars sur un travers et projette de tomber sur le chemin qui me mènera tout droit au point de départ, en courant vite, je peux limiter la casse. Sauf que je tombe sur un autre chemin, lequel me décale de mon objectif et me rallonge mon itinéraire de 600 mètres…

Bref, la sanction est lourde : 5’ de dépassement et une pénalité record de 50’ ! Bravo Stéphane ! Lorsque j’ai l’arrivée en point de mire, je distingue Cédric qui fait des bonds... ce qui est normal, j'aurais également été très agacé à sa place. Evidemment, je ne vais pas pointer la 115, qui se trouve après le parc à vélo… on va dire que celle-là, elle est placée pour départager les cadors de l’orientation… Je vais pointer la 116 qui met fin au chrono de cette CO au Score. Donc 60 minutes de pénalités au total, lourd bilan !

Section 9 - VTT’O type road-book conventionnel (9 km – 39’) :
Toujours le même principe de vignettes numérotées, mais cette fois-ci, ce ne sont plus des photos mais des représentations symboliques du chemin, toujours avec les distances indiquées entre chaque point singulier du trajet. Un peu sonné par la sanction de l’épreuve précédente (j’essaye de comprendre ce qui a pu se passer), je mets bien 15 vignettes avant de rentrer dans le road-book. Puis je reprends le dessus et avec Cédric, on oriente, tantôt l’un tantôt l’autre, en fonction du relief et de la forme de chacun. Pas vraiment de difficulté si ce n’est un portage un peu rude dans un mur de sable.
On termine cette section avec le duo Naka Thierry et Guillaume qu’on a failli laisser partir tout droit sur la vignette 32 mais qu’on a finalement appelé, voyant qu’ils se trompaient. Au passage, on leur a conseillé de se mettre sur la bonne page du road-book car cela faisait déjà 5 vignettes qu'on faisait sur la nouvelle page.

Au final, on s’en tire avec un chrono de 5h06 (temps d’effort réel) pour environ 57 km et 1000 D+, ce qui n’est pas trop mauvais en regard du chrono médian sur ce raid (5h40) et du chrono des vainqueurs qui est de 4h25. Défi Outdoor est en 4h38 (avec un canoë raccourci !). Mais ce n’est pas cela qui compte, puisqu’il faut corriger ces chronos en y ajoutant les pénalités, ce qui donne :


Pour conclure, ce fut un excellent raid, avec des épreuves très intéressantes sur un terrain de jeu remarquable. Je me suis vraiment régalé avec un coéquipier de 1er choix : très bonne communication sur les choix d'itinéraire, je trouve qu'avec Cidou, on s'est super bien relayés en termes d'orientation, tantôt l'un, tantôt l'autre, suivant la forme. Dommage pour cette 2ème CO au score qui nous coûte cher. Je vais de ce pas regarder le calendrier de la Ligue d'Aquitaine de CO pour voir s'il n'y a pas de courses à faire dans le coin histoire de se perfectionner (ya du boulot !).

Résultats

Résultats complets ici.

- Défi Outdoor (Loïc et autre) se place en 17ème position avec un temps corrigé de 6h18 (40’ de pénalité CO score + 1h00 de pénalité canoë).

- Tortues Boïennes (Stéphane Travaux et Cédric) se place en 20ème position avec un temps corrigé de 6h26 (1h40 de pénalité CO score + 10’ de pénalité dite « hors étape » – probablement la CO sur carte à poinçonner).

Connexion

Copyright ASVTT Boïenne 2013. Tous droits réservés.

Conformément à la loi, si vous désirez que des données personelles

n'apparaissent plus sur ce site, veuillez nous en faire part

Pour nous contacter