Raid de BOMMES (33)

Comptes rendus

Stéphane T.

 

Au programme de cette édition 2016, ce sera donc : 1,5 km de trail dans Bommes – 20 km VTT (Bommes/Caussarieu) – 7 km de trail (Causs/Villandraut) – 7 km Canoë (Vill/Caussarieu) - 14 km de VTT (Caussarieu/Bommes) – 6 km de trail (Bommes/Caussarieu) - 5,5 km canoë (Caussarieu/Bommes)

Il est 10h00, la météo est parfaite, je suis prêt, je me rends donc déposer mon vélo sur le parc. Gros stress, voilà que ma manivelle gauche se détache de mon pédalier. Je la remmanche, serre comme une brute en espérant que celle-ci tienne les deux sections VTT (le weekend dernier, j’avais perdu l’étoile du pédalier à cause d’un mauvais serrage de la manivelle… sans étoile, cela va-t-il tenir ?… je m’imagine déjà au bord du chemin, en train de réparer ma manivelle alors que les concurrents défilent devant moi…l’angoisse).

10h15, je trottine un peu pour l’échauffement… petit coucou à Cédric et Michel qui sont engagés sur le long en duo.

10h30, c’est le départ. On est très nombreux. Petite boucle dans Bommes pour effiler le peloton puis c’est parti, on enfourche nos vélos pour 20 km de VTT. Ce sera majoritairement des traversées de vignes avec quelques côtes, mais rien de technique. Je suis parti sur un rythme soutenu, que je conserverai jusqu’à la fin. La manivelle a bien tenue, ouf… par contre, sur la fin, ma roue arrière chasse un peu, comme si j’étais dégonflé…

Je pose le vélo au parc de Caussarieu, pas de changement de pompes puisque je suis en pédales plates, je conserve le camelback sur le dos, donc transition très rapide. Mais au bout d’une dizaine de minutes, je me dis que mon sac à dos est bien lourd, et que ce n’était pas le meilleurs choix. Mon rythme se dégrade un peu et je me fais reprendre quelques places. Petite moyenne de 11,6 km/h sur ce trail.

Arrivée sur Villandraut, j’enfile un gilet de sauvetage, je prends un RTM monoplace, et c’est parti pour les 7 km de canoë. C’est une belle section, avec un bon courant à descendre, des virages à négocier. Un monoplace avec double pagaie, y a pas à dire, c’est moins galère qu’un biplace. Deux faits marquants sur cette section : il y aura le passage d’un toboggan en béton, long d’une quinzaine de mètres, permettant de passer une chute d’eau. Grosse douche d’eau glacée au milieu et à l’arrivée, ça saisie ! En bas il faut vider le bateau, et ça repart.
Deuxième fait marquant, c’est quand je me suis fait déposer par le duo Frédérique Stoezel / Fabien BOREL. Je les entendais arriver depuis un certains temps, puisqu’ils comptaient : 12, 13, 14 et 15… sûr qu’ils ne comptaient pas les moutons pour s’endormir ces deux-là… quelle niaque ! bref, complètement déposé, jamais vu ça en canoë… évidemment, je ne les ai plus revus.

Moyenne de 8,2 km/h pour cette section canoë… En lac, quand je fais du 5,5 km/h (sur biplace), je suis content. Bref, le canoë c’est bien, mais quand ça descend, c’est mieux !

Me voilà donc sur le parc à vélo de Caussarieu, où mon spé tout rigide m’attend. Je prends un peu de temps au ravito car l’heure du repas a sonnée depuis longtemps. Puis j’enfourche le spé. Là, il n’y a plus de doute, ma roue arrière chasse carrément, il faut faire quelque chose. Je passe la 1ère bosse au train, car la frite est toujours là, puis je m’arrête en haut pour regonfler. 2 minutes de perdues mais pas le choix… je pensais qu’avec des pneus neufs montés au latex je n’aurais pas ce genre d’ennuis... Entre temps, un petit groupe de 4-5 me passe devant. Je remets les watts, mais ne les rattrape pas. Le parcours est assez roulant, on traverse une forêt de pins, un peu comme par chez nous. Au bout de 5 km, il faut remettre un coup de pression à l’arrière, ce coup-ci, je mets la dose, 3-4 minutes de perdus et une nouvelle poignée de concurrents qui me passent devant. Je remets les gaz et je n’en reprendrai que deux… Les lombaires commencent à bien tirer, sûrement l’effet du tout rigide, il est temps de changer de discipline. Sur la fin, quelques singles assez boueux. On arrive sur Bommes, je pose le vélo au parc du départ, la manivelle a bien tenu, c’est bon. Ce coup-ci, je laisse le camelback.

Et c’est parti pour 6 km (plutôt 5 au gps) de càp. J'ai l'impression de courir avec des sabots en bois car mes pieds sont gelés suite à la section canoë. Je ne l'avais pas trop ressentis sur le vélo, mais là, en courant, ça fait bizarre. A part ça, les sensations sont correctes, pas de crampe ou autre, ce qui me permet de boucler la section en 28’. A une centaine de mètres de la transition, je me fais reprendre par un solo qui, tel un renard (des vignes), zappe le ravito et file vers la mise à l’eau... je ne le reverrai plus. Personnellement, voyant toutes ces gourmandises sur la table, je me suis un peu attardé…

Une fois sur l’eau, pas de concurrent en vue, je pense que les jeux sont faits. Ce sera donc une descente de 5 km sans enjeu. Pourtant, à 2 km de l’arrivée, je vois un solo à 200 m de moi. Je m’accroche pour aller le chercher, mais il passera la ligne d’arrivée avec 20 mètres d’avance… dommage.

Au final, 4h32 et 9ème place (sur 30 solos). Pas mécontent de ce chrono. Ce fût bien physique et il valait mieux être bien préparé pour ne pas subir.

Bravo au duo de tortues Cédric et Michel qui arrivent 10 minutes derrières moi… Cédric avec son dérailleur qui ne passe que 3 vitesses et Michel qui n’a repris la càp que depuis 2 mois.

 

Au passage, super organisation avec beaucoup de bénévoles, aux intersections, aux transitions, aux changements de direction, sur le cours d'eau. A croire que tout le village s'est mobilisé. Les ravitos OK et repas complet à l'arrivée.

Ainsi qu'une petite bouteille de Sauterne en cadeau, avec étiquette Raid de Bommes. Un raid à faire et à refaire !

Cédric

Très bon résumé stéphane T.... Oui effectivement ce fut un raid sous un temps de rêve mais super exigeant physiquement....... On y a tous très bien figuré !

Résultats

- Stéphane Travaux : 9ème individuel/26 en 4H32'20"

- Cédric et Michel : 20ème équipe/63 en 4H45'01"

 

Connexion

Copyright ASVTT Boïenne 2013. Tous droits réservés.

Conformément à la loi, si vous désirez que des données personelles

n'apparaissent plus sur ce site, veuillez nous en faire part

Pour nous contacter